La réforme du 3ème cycle des études de médecine

Les études de médecine ont été réformées en 2017 pour une organisation plus lisible. On fait le point sur cette réforme dans cet article.

Les études de médecine

Cette formation, plus ou moins longue (de 9 à 11 ans) selon la spécialité choisie, se découpe en 3 cycles :

1er cycle : Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales (3 ans)

Les 3 premières années d’étude de médecine, dont la fameuse PACES, 1ère année commune aux études de santé qui donne accès aux études médicales et à certaines filières du paramédical.

2ème cycle : Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (3 ans)

Ce 2ème cycle correspond à ce que l’on nomme communément l’Externat. En effet, les enseignements sont répartis entre les cours à la faculté et les stages hospitaliers.

A la fin de la 6ème année, l’étudiant doit passer un nouvel examen : les Epreuves Classsantes Nationales (ECN), lui permettant d’accéder à l’internat et de choisir sa spécialité et/ou sa région d’exercice en fonction de son classement.

3ème cycle : de 3 à 5 ans

Le 3ème cycle est l’internat, de Médecine Générale ou de Spécialité. L’interne est maintenant un médecin, qui a le droit de prescrire des médicaments et des examens. C’est la thèse de fin d’étude qui permettra à l’interne d’obtenir le titre de Docteur en Médecine.

Les années d'études

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 3 phases

Jusqu’à présent, l’internat était une succession de semestres dans différents services hospitaliers. La réforme a pour objectif de réorganiser l’internat en 3 phases

La phase I : Socle

Permet une prise progressive des fonctions d’interne et l’acquisition des compétences et connaissances communes à tous les médecins

La phase II : Approfondissement

Permet la consolidation des compétences et connaissances propres à chaque spécialité ainsi que la construction du projet professionnel de l’interne

La phase III : Consolidation (sauf Médecine Générale)

Autonomie supervisée et construction du projet d’installation (nouveau statut en cours de création).

Les 3 phases : socle, approfondissement, consolidation

Les nouveautés de la réforme du 3ème cycle

La principale nouveauté de cette réforme de 2017 réside dans la création d’un seul diplôme avec de nouvelles spécialités qui ont pu voir le jour : le diplôme d’études spécialisées (DES).

Les DESC (diplômes d’études spécialisées complémentaires), ex-diplômes supplémentaires au DES permettant de valider certaines spécialités ont ainsi été supprimés.

44 maquettes de spécialités précisent ainsi pour chaque spécialité les connaissances et compétences à acquérir, les stages à réaliser et toutes les modalités d’évaluations.

Les 7 spécialités qui ont été créées sont les suivantes : gériatrie, médecine intensive-réanimation, médecine vasculaire, médecine d’urgence, médecine légale et expertises médicales, maladies infectieuses et tropicales, allergologie.

Les composantes de la discipline chirurgicale ont également été remaniées avec la suppression de la chirurgie générale par la création de 13 DES (et donc un passage vers la filiarisation).

La réforme du 3ème cycle

Une offre de stage enrichie

Il était très important pour les futurs professionnels de santé de pouvoir approcher tous les modes d’exercices (libéral, hospitalier) et types de structures.

L’offre de stage s’est donc diversifiée en proposant des :

  • Stages couplés : deux spécialités différentes
  • Stages mixtes : deux modes d’exercice d’une même spécialité
  • Stages de consolidation (phase 3) : procédure de choix élargie

 

Pour conclure, le but de cette réforme de 2017 est donc un nouveau découpage des spécialités, des modalités d’acquisition de compétences et de connaissances progressives ainsi qu'une simplification du schéma général des études de la spécialité.