Les 10 questions à poser à ma banque pour mon emprunt

La négociation de son emprunt est une étape toujours délicate, qui doit être menée avec la plus grande rigueur afin de maximiser ses chances d'obtenir un emprunt. 

Mais quelles sont les bonnes questions à se poser en amont de ce projet ?

 

Notre quid des indispensables pour négocier un emprunt avec ma banque !

 

Les 10 questions à se poser avant son projet d'emprunt :

 

1 - QUEL SERA LE MONTANT DE MON APPORT PERSONNEL ?

Celui-ci représente la somme que l'on peut investir "en cash" pour l'achat de son bien. A noter que plus celui-ci sera important et plus le taux proposé sera avantageux !

En général et selon les banques, il varie entre 10% et 20% du montant emprunté.

 

2 - QUELLE EST MA CAPACITÉ D’ENDETTEMENT ?

La capacité d'endettement représente le montant maximum des mensualités que vous êtes capable de rembourser.

Elle se calcule ainsi : POURCENTAGE D'ENDETTEMENT = (MONTANT DES MENSUALITES / REVENUS) x 100. En général, les banques considèrent qu'elle ne doit pas dépasser 30%

 

3 - QUELLE EST MA SITUATION FINANCIÈRE ?

Evidemment, il sera plus compliqué de valider un crédit si vous avez été à découvert dans les 3 à 6 mois précédents la demande... Gérez efficacement vos dépenses !

 

4 - MA SITUATION PROFESSIONNELLE EST-ELLE STABLE ?

Un Contrat à Durée Indeterminée (CDI) est toujours plus rassurant pour une banque, avec de préférence plusieurs années d'ancienneté dans l'entreprise. En temps que professionnel libéral, 2 ou 3 années de bilan seront amplement suffisantes !

 

5 - DOIS-JE REALISER UN PREVISIONNEL DE MON ACTIVITE ?

Dans le cadre d'une création de cabinet médical, c'est indispensable !

Notre article pour vous accompagner ici : Réaliser un prévisionnel

 

6 - TAUX FIXE, TAUX RÉVISABLE ?

Il existe différentes formules de prêt : 

  • Taux fixe : taux défini à la signature du contrat (donc mensualités connues à l'avance)
  • Taux révisable : taux pouvant varier à la hausse comme à la baisse

Il est également possible de choisir un taux mixte, avec une première période à taux fixe et une deuxième à taux variable.

 

7 - AVEZ-VOUS FAIT JOUER LA CONCURRENCE ENTRE LES BANQUES ?

Il est primordial d'interroger plusieurs banques afin de faire jouer la concurrence et d'obtenir le taux le plus avantageux. Vous pouvez également passer par un courtier qui pourra s'en charger à votre place.

 

8 - SAUREZ-VOUS DÉCRYPTER L'OFFRE QU'ON VOUS PROPOSE ?

Le taux n'est pas le seul critère décisionnel, vous devez analyser toutes les autres composantes de l'offre : frais de dossier, coût de l'assurance, etc.  L'élément de comparaison le plus fiable est le TEG : Taux Effectif Global, car il incorpore tous les coûts du crédit.

 

9 - QUELLE GARANTIE POUR VOTRE PRÊT ?

Les banques facturent des frais que l'on appelle "garanties" afin de se protéger contre d'éventuels impayés. Elles sont au nombre de 3 : 

  • l'hypothèque
  • le privilège de prêteur de deniers
  • la caution

Renseignez-vous sur chaque garantie afin de choisir l'option la plus adaptée à votre situation.

 

10 - QUELLES ASSURANCES CHOISIR ?

Tout crédit immobilier est adossé à un contrat d'assurance emprunteur qui vous couvre, ainsi que vos proches, en cas de décès/PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie). Il est tout à fait possible d'opter pour un autre contrat que celui de l'établissement de prêt.